God Blesse America

Il est là, il est fier, il existe. Peut-être est ce la toute première fois qu’il se sent aussi vivant.
Ce n’est pas une casquette verte sur le sommet de son crâne* mais un couvre chef de bois et de fourrure mêles. Matière vivante. Morte.
Dans sa main droite, le drapeau aux étoiles blanches immaculées.
Sous ses pieds, la délicate mosaïque du sol du Capitole. Clinton. Oies. Obama. Démocratie. Kennedy.

Il est là, il est fier, il existe. Peut-être est ce la toute première fois qu’il se sent aussi vivant.
Devant lui, la cabine de pilotage du Boeing qui glisse avec aisance vers l’Occident. Une femme blonde étend ses jambes interminables dans l’allée centrale. L’homme à sa droite recommence à s’agiter. Il en est déjà à son sixième aller-retour aux toilettes. Matières vivantes. Bientôt mortes.
Dans sa main droite, une lame aux reflets brillants.
Sous ses pieds, la carte de l’Amérique. Mégalopoles. Côte Est. Tentaculaires. Christophe Colomb. Nouveau monde. Caravelles. Rusty bell. Pipeline. American dream.

Il en veut au monde, aux autres, à tous ces inconnus qui gravitent autour de lui sans le voir, sans l’écouter. Il a grandi dans le pays des libertés. Libre de s’abreuver de culture. Télévision. Réalité. Publicité. Nécessité. Libre de consommer. Production. Consommation. Pression. Consommateur. Eclairé. Consumé. Libre de prendre les armes. La Liberté. Guider. Le Peuple. Réferendum. Opium. Libre de communiquer. Réseaux sociaux. Milliers d’amis. Virtuels. World Wide Web. J’aime. Facebook. Pouce. Twitter. Followers. Anonyme parmi les anonymes.

Il en veut au monde, aux autres, à tous ces inconnus qui gravitent autour de lui sans le voir, sans l’écouter. Il a grandi là où l’avenir est un mur. Mur tagués de banlieue. Banlieue dortoir. Assommoir. Travailler pour survivre. Travailler pour presque rien. Travailler à s’arracher la peau des mains. Inégalité. Pauvreté. Intellectuelle. Poubelle. Ne pas penser. Pour oublier. Avenir bouché. Anonymes parmi les anonymes.

Et puis il y a eu LUI. Il pourrait être son père. Père spirituel. Au nom du père. Il l’a écouté dans le petit carré de l’écran de sa télévision. Bu ses paroles. Il a raison. Le vote a décidé. Suffrage indirect. Démocratie. Il a fêté la victoire. Ivresse. LUI va le voir, va l’écouter. Il l’a dit dans son discours. Le problème c’est les autres. Tous ces autres. Immigrés. Minorités. Stigmatiser. Sécurité. Nettoyer. Eau de Javel. Amérique nouvelle. Différences.

Et puis il y a eu LUI. Il pourrait être son père. Père spirituel. Au nom du père. Il l’a écouté, suivi depuis la première heure. Il a raison. Parole divine. Paroles interdites. Haine. Le problème c’est les autres. Tous ces autres. Les occidentaux. Visages pâles. Gavés. Abreuvés. Inégalités. Ignorants. Pédants. Inconscients. Différences

Il est prêt à se foutre en l’air. Revolver. Il a pris son arme dans son étui de cuir. Tiroir de l’entrée. Pistolet. Beretta. Coup d’état. Sacrifier la liberté. Démocratie. Tapis. Texas Hold’em. Roulette. Russe. Poutine. Feutrine. Il est prêt à tout foutre en l’air.

Il est prêt à se foutre en l’air. Tours jumelles. Cervelles. Entrainement. Détournement. Sang. Existences. Non sens. Deuil. Écueil. Paroi de verre. Égorger. Broyer. Fracasser. Exploser. Martyr. Soupirs. Il est prêt à tout foutre en l’air.

Make America Great Again

*La conjuration des imbéciles John Kennedy Toole

2 commentaires sur « God Blesse America »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :