Pôle emploi #2

Jésus a été gracié par Ponce Pilate. Pas de bol. À trente trois ans, le voilà de retour sur le marché du travail.
Alors qu’il aurait pu connaître le destin d’une rock star, il sent à présent la lourde chape fade et insipide de l’anonymat peser sur ses épaules. Par ce beau dimanche ensoleillé il décide d’aller faire un tour sur le marché de Jérusalem pour éviter de broyer du noir. Il regarde, comme incrédule, cette foule qui l’acclamait encore hier puis, déçue de l’issue du spectacle le boude à présent. Le succès ne tient décidément qu’à un fil. Bien évidemment il sait travailler le bois comme son père adoptif Joseph mais il aspire à un métier plus social moins solitaire. Il ne voudrait pas gâcher cet immense sens de la philanthropie qu’il a depuis tout petit. Et puis sa mère, Marie a mis tellement d’espoir sur lui… Elle n’aurait pas dû, voyez le résultat : son destin est terriblement commun, trente trois printemps, toujours célibataire et toujours chez maman!
Soudain un voile noir lui passe devant les yeux, sa tête tourne un peu. Il s’assoit sur le rebord d’une fontaine le temps de reprendre ses esprits. Il est vrai qu’il a été puni durement avant hier. Les coups de fouet ça secoue son homme. Il a perdu beaucoup de sang avec ça. Il faudra qu’il demande à Marie de lui préparer des plats riches en fer ces prochains jours histoire de se retaper un peu. Il voit déjà le sourire satisfait poindre sur les lèvres de sa mère. Ce n’est pas faute de l’avoir prévenu. Toujours à trainer avec ses douze copains, leur discours bizarre, leur barbe et leur cheveux long. Un groupe hippie, voilà ce que vous êtes lui avait t’elle dit un jour ou elle était particulièrement en colère. Et les hippies tu sait ce que j’en pense, ça finit toujours mal….
Il reprend ses déambulations les épaules basses et le regard rivé au sol. Pour un peu, il se mettrait à pleurer. Il croit bien qu’il pourrait mal tourner si cela continue. Le charlatanisme l’attire fortement. Changer l’eau en vin, multiplier les pains, ça marche à tous les coups sur les spectateurs crédules… Il pourrait s’installer là sous une tente de fortune sur le parvis du Temple à la façade massive et majestueuse- les affaires marchent d’autant mieux que l’on y ajoute un soupçon de spiritualité- moyennant obole à l’entrée et c’est la richesse assurée…Mais il ne mange pas de ce pain là. Marie mourrait de chagrin de savoir que son fils unique est un voyou et c’est la dernière chose qu’il souhaite lui infliger. L’oppression de la foule se fait pesante, il prend la direction du Mont des oliviers histoire de prendre un peu de hauteur, d’aérer ses idées noires. Ses yeux brillent à présent. Une idée vient de l’effleurer. Il va partir loin, se refaire un nom ailleurs. Quoi qu’en dise sa mère il est né pour être un meneur d’homme, un leader. Il sera Président ou rien. Il bombe le torse. Les pierres roulent sous ses pieds, de grosses gouttes de sueur coulent sur son front. Il s’arrête à l’ombre d’un olivier reprendre son souffle. Cueille un fruit mûr et l’observe entre ses doigts à la peau fine. Cela fera un excellent amuse bouche pour son premier meeting….

Un avis sur « Pôle emploi #2 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :